Selon une enquête qui vient d'être publiée par l'Ariis ( Alliance pour la recherche et l'innovation des industries de santé), il faut compter 7,2 mois pour signer un accord entre deux partenaires en France. Ce délai dépasse les 12 mois quand l'association atteint quatre membres publics ou privés. 

« Ces chiffres sont à comparer avec le MIT où un accord peut être signé en quelques jours », indique José-Alain Sahel, président de l'institut de la vision à Paris. Selon cet habitué des PPP (Appel aux partenariats public privé), l'Hexagone souffre toujours d'une administration trop tatillonne. 

« On crée des structures administratives dans laquelle doivent rentrer les projets. Il faudrait faire exactement l'inverse. »

Source Les échos, 2 Avril 2012, "Quand la R&D booste la compétitivité" de Alain Perez